Photos d'art

Cercle polaire

Un voyage artistique autour des rêves...

Sydney / Melbourne

...

Israël

Une introspection à travers un voyage...

Tokyo

Un voyage artistique tout à...

New York City

Les photos de New York, une révélation...

Chicago

La photo d’art résolument...

Une vie d’artiste bercée par les voyages

Retrouver ci-dessous tous les voyages artistiques réalisés par Michaël Guez, depuis son premier périple à New-York jusqu’à celui en Laponie, qui ne sera pas le dernier.

Lorsqu’en 2004 Michaël décide pour la première fois d’aller exercer son art entre les « blocks » impressionnants de New-York, il est loin d’imaginer le choc qu’il va vivre. L’adhésion est immédiate et l’artiste est totalement séduit par la ville. Il en extraira, deux ans plus tard, une exposition haute en couleurs, originale et troublante de réalisme, plébiscitée par le public, la presse et par ses pairs.

Une découverte à New-York et introspection en Terre Sainte

De retour, Michaël Guez conçoit et édite un recueil photographique pour laisser une trace de son passage et surtout, pour ne rien oublier… Ainsi sort son premier recueil intitulé : « Rencontre avec New-York » puis un second : « 5768, terre d’origines » consacré à son périple en Israël qui fut, pour lui, une véritable introspection. En effet, c’est en 2018 que Michaël se lance dans un voyage en Israël qu’il veut apolitique et areligieux, empreint de solennité et d’émotions. Il erre en Terre Sainte… Jérusalem, berceau des civilisations, et ses environs pour un retour aux sources. C’est avec l’exposition consacrée à ce voyage que Michaël, en tant qu’artiste photographe, sera coté pour la première fois en salles des ventes (Artcurial).

De Tokyo en argentique à Chicago sous la neige

Fort de ces deux premières expériences, c’est à Tokyo, en avril 2009, que le photographe pose ses valises. Plusieurs expositions très bien accueillis pas la presse sont associées à la sortie du livre Tokyo sur Paris dès l’automne 2014, notamment dans des galeries d’art réputées et des lieux d’exposition prestigieux.

En décembre 2015, c’est à Chicago qu’il décide de consacrer sa prochaine série d’art au travers d’une errance, graphique et résolument optimiste : TimeLine.

Deux voyages artistique qui ne seront pas les derniers

Son avant dernier voyage, en octobre 2016 à Sydney et Melbourne, le mènent vers une nouvelle exposition qui évolue vite en rétrospective, grâce à de nombreux partenaires. Point d’orgue de dix ans d’excursion photographique, « Sky is the limit » est aussi le point de départ d’une nouvelle approche photographique.

Enfin, un soir d’été 2017, alors qu’il lisait paisiblement un conte à ses deux petits garçons, une idée un peu folle lui vint… Il décide de réaliser un rêve d’enfant, dans des paysages grandioses et glacés du Cercle Polaire, se rendre en Laponie, berceau de contes et légendes.

Ses prochains voyages sont « une histoire à suivre » comme les pages d’un livre sans fin que Michaël écrit au fil de sa vie…

Envie de contacter l’artiste…c’est ici 

Ce site internet utilise des cookies